écimer


écimer

écimer [ esime ] v. tr. <conjug. : 1>
escimer 1572; de é- et cime
Couper la cime, la partie supérieure de (un arbre, une plante), pour favoriser la croissance des organes inférieurs. décapiter, étêter. Écimer le tabac. N. m. ÉCIMAGE , 1791 .

écimer verbe transitif (de cime) Effectuer l'écimage. ● écimer (synonymes) verbe transitif (de cime) Effectuer l' écimage.
Synonymes :

écimer
v. tr. AGRIC Couper (la cime d'un végétal) pour favoriser la production de ramifications ou la fructification. écimer le maïs. Syn. étêter.

⇒ÉCIMER, verbe trans.
BOT. Couper la cime d'une plante. Écimer un arbre, le maïs, le tabac, la vigne. À peine le maïs achève de fleurir, Le paysan l'écime et l'effeuille à loisir (JAMMES, Géorgiques, Chant 2, 1911, p. 54). On épampre et on écime la souche afin que toute la sève reflue vers le fruit (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 113).
P. anal. Un toit formant un triangle écimé (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 193).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. fém. écimeuse. Machine utilisée pour écimer le blé ou les céréales trop exubérantes (cf. PASSELÈGUE, Mach. agric., 1930, p. 158).
Prononc. et Orth. :[esime]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1572 escimer (LIEBAULT [Agriculture et maison rustique], p. 479 ds GDF. Compl.). Composé de é- et de cime; dés. -er. Fréq. abs. littér. :5 (écimé : 6).
DÉR. Écimage, subst. masc. Action d'écimer une plante pour lui donner de l'épaisseur, la faire fructifier ou éviter qu'elle verse ou se brise (cf. BALLU, Mach. agric., 1933, p. 274). Les écimages tardifs [de la vigne], ou rognages, semblent devoir être proscrits chaque fois que cela est possible (LEVADOUX, Vigne, 1961, p. 58). []. Ds Ac. 1932. 1re attest. 1791 (DE VILLENEUVE, Cult. du tabac, p. 279 ds DG); du rad. de écimer, suff. -age. Fréq. abs. littér. : 2.

écimer [esime] v. tr.
ÉTYM. 1572, escimer; de é-, cime et suff. verbal.
Techn. Couper la cime, la partie supérieure de (un arbre, une plante), pour favoriser la croissance des organes inférieurs. || Écimer un arbre. Déshonorer, étêter, tailler.
Au p. p. || Arbre écimé.
1 (…) une avenue plantée d'arbres écimés et trapus (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 48.
2 Promenade dans la plantation, cette terre pareille à du tabac fin. Les deux jiquitibas gigantesques dans ce qui reste de la forêt vierge, particulièrement ce vieux écimé par la foudre, les racines comme la patte d'un être monstrueux, 40 mètres de tour.
Claudel, Journal, 30 juil. 1918.
Spécialt. Enlever la partie supérieure (d'une plante herbacée) afin de favoriser le développement des feuilles ou des bourgeons inférieurs. || Écimer du tabac, du maïs.
DÉR. Écimage, écimeuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.